Curiosités du monde : Que boit-on et comment dans les différents pays ?

Data publikacji: 2020-09-08 00:00:00

Chaque pays possède ses propres spécialités et traditions qui valent la peine d'être connues. Cette semaine, nous allons vérifier ce qu’on boit et comment on le fait dans quatre pays : le Japon, les États-Unis, le Vietnam et l'Irlande. Et la semaine prochaine, nous allons écrire sur ce qu’on boit et comment on le fait en Hongrie.

Le Japon

Pour les Japonais, l'alcool est un aspect important de leur culture nationale et de leur vie quotidienne. Les habitants des grandes villes qui finissent leur travail tard sont désireux de se rendre dans les bars locaux avant de rentrer chez eux. Les Japonais sont encouragés à s'intégrer à leurs collègues, ce qui a même donné lieu à un terme spécial - la nomination. Ce mot est une combinaison de deux mots : nomu en japonais, qui veut dire « boisson », et communication en anglais.

Il existe plusieurs alcools typiques de ce pays. L'un d'eux est le shochu. C'est une sorte de spiritueux que l'on boit volontiers dans les bars. En fonction des produits à partir desquels l’alcool est produit (on peut utiliser par exemple le riz, les pommes de terre ou l'orge), il peut contenir entre 25 et 45 % d'alcool.

Cependant, l'alcool japonais le plus connu est le saké. Cette boisson est considérée comme un intermédiaire entre la bière et le vin car elle est fabriquée à partir de grains et fermentée.

Les États-Unis

Les États-Unis sont célèbres pour leurs nombreux alcools : depuis le whisky et le bourbon jusqu’aux vins et aux bières artisanales. Plusieurs recettes cultes de boissons ont été aussi développées dans ce pays.

L'une d'elles, particulièrement remarquable, est le martini. Depuis la fin du XIXe siècle, il est préparé à base de gin et de vermouth. Autrefois, il était servi avec une cerise ou une tranche de citron, aujourd'hui il est plus souvent accompagné d'olives vertes. Il était déjà apprécié au temps de la prohibition. Le martini était consommé par ceux qui jouissaient du pouvoir et de la reconnaissance sociale. Selon la légende, cette boisson aurait été préparée pour la première fois par un barman dans la petite ville californienne de Martinez. C'est de là que vient le nom de cette boisson, bien que les Américains prennent cette histoire avec des pincettes. Cependant, ils sont particulièrement attentifs à la combinaison des alcools dans ce breuvage. Il existe de nombreuses théories sur la façon de bien mélanger le gin avec le vermouth.

Le Vietnam

Les Vietnamiens boivent le plus souvent de la vodka de riz. Cependant, c’est la bière qui est très populaire dans les villes. Ce n'est pas particulièrement surprenant, compte tenu des températures élevées qui prévalent dans ce pays pendant la saison sèche. Cette boisson dorée étanche la soif et se combine parfaitement avec de nombreux plats de la cuisine locale.

Dans les magasins, on peut acheter aussi bien des produits des brasseries locales, par exemple la bière Hanoï ou la bière Saigon, que des produits importés.

Concernant les alcools forts, le ruou gao règne au nord et le ruou de au sud. Il s'agit de boissons distillées à base de riz.

L'alcool le plus étrange (pour un Européen) est le vin de serpent. Il est également fabriqué à partir de riz, mais à l'intérieur de la bouteille se trouve un reptile - une vipère ou un cobra (parfois des lézards, des grenouilles et même... des fœtus de chèvre ou des chats). Les Vietnamiens pensent que ce « bonus animal » apporte santé et puissance.

L'Irlande

La culture de la boisson en Irlande, associée à la sortie pour aller prendre une bière ou un whisky, est connue dans le monde entier. Aux quatre coins du monde, on trouve des pubs de style irlandais qui sont censés faire référence à ceux des îles. Mais ce n'est pas le décor ou le type de boissons servies qui influe sur le climat de ces lieux.

Pour les Irlandais, les pubs constituent un aspect important de la vie sociale. Des personnes de différents âges, positions sociales et situations matérielles s'y rencontrent. Jusqu'à récemment, les habitants de ce pays ne buvaient pas beaucoup à la maison, car l'alcool était associé aux réunions sociales en ville.

Au cours de la fête nationale et religieuse du saint patron de l'Irlande, Saint Patrick, on boit de la bière teintée en vert. Autrefois, pendant le carême, ce n’est que le 17 mars qu'on pouvait boire de l'alcool. C’est de là que vient la forte tradition alcoolique de l'époque.

Source: ugotuj.to; traveligo.pl

 

11 ANS

D'EXPERIENCE SUR LE MARCHÉ

 

1800

CLIENTS SATISFAITS

 

plus de 2 500 000

MOTS TRADUITS CHAQUE ANNÉE

 

plus de 250

PAIRES DE LANGUES

1500

TRADUCTEURS
EXPÉRIMENTÉS


400

TRADUCTEURS ASSERMENTÉS

300

TRADUCTEURS NATIFS

150

CORRECTEURS


plus de

10 000

PARTICIPANTS DE CONFERENCES SERVIS

70

ENSEIGNANTS

40

ENSEIGNANTS NATIFS


plus de 300

RÉFÉRENCES ÉCRITES